AUTRES DIRECTIONS
Accueil du site > CHRONIQUES > marcus fischer / monocoastal

marcus fischer / monocoastal

[12k/import]

mardi 11 janvier 2011, par jérôme

Une légère brise, un souffle retenu - promenade en solitaire le long des côtes. La mer est ici au loin, unique terrain vague d’une musique toute en respirations et pointillés. Point de repère, point d’observation, point final : le premier essai de l’Américain Marcus Fischer, artiste multimédia basé à Portland, est un phare à lui tout seul. Rien ne saurait expliquer une telle attraction si ce n’est l’indicible mystère de la nature à l’œuvre. La beauté des traits, la lumière de la photographie, le sens de l’espace et le grain des compositions sont aussi familières qu’au large de tout. Monocoastal est une pause, une accalmie, une terre d’exil - de celles que l’on cherche religieusement au bout de la nuit, sans hommes, sans paroles, sans domicile fixe. S’il y a un sens aigu de l’esthétique et une somme de manipulations électro-acoustiques en ordre de marche, Marcus Fischer a cependant pris soin d’en effacer les traces. Guitares en écho, sons trouvés et textures impressionnistes se joignent alors en une ligne sublime et floue. Une œuvre singulière, aussi volatile que persistante. Un très grand disque.

Share |

Aller plus loin (mots clés et articles associés) :